Pape et Concile au XIXe Siècle PDF, EPUB

Le conseil a enseigné que le pape est lui-même infaillible, mais seulement lorsqu’il parle de questions de foi et de morale, questions qui sont au cœur du catholicisme.


ISBN: 0559429789.

Nom des pages: 276.

Télécharger Pape et Concile au XIXe Siècle gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

This is a pre-1923 historical reproduction that was curated for quality. Quality assurance was conducted on each of these books in an attempt to remove books with imperfections introduced by the digitization process. Though we have made best efforts – the books may have occasional errors that do not impede the reading experience. We believe this work is culturally important and have elected to bring the book back into print as part of our continuing commitment to the preservation of printed works worldwide. This text refers to the Bibliobazaar edition.

En termes de théologie et d’activités ordinaires de l’Église, il était entièrement orthodoxe. Quelques semaines après l’élection de Gregory, les rebelles contrôlaient de nombreuses villes à travers les États pontificaux. Place de Pierre et soutenu par de nombreux hauts dignitaires religieux et politiques, le Pape Pie XII a définitivement proclamé l’Assomption de Marie comme un dogme. « La Mère de Dieu immaculée, la Vierge Marie, ayant achevé le cours de sa vie terrestre, a été assumé corps et âme dans la gloire céleste. » J’étais là sur la place Saint-Pierre à l’époque et je dois avouer que j’ai acclamé déclaration du pape

Il se taisait lui-même et encourageait les évêques à se disputer. Cependant, si Pie IX avait effectivement été plus ouvert aux tendances politiques de l’époque, la situation compliquée de l’Italie le forcerait à changer complètement d’attitude et à adopter une politique plus conservatrice. L’homme qui a le mieux compris les objectifs de Pio Nono, dans ses dernières années, était le Premier ministre protestant de France, Emile Ollivier. Le quatrième chapitre, sur l’infaillibilité, a été conclu le 15 juin et a occupé onze séances au cours desquelles 57 évêques ont pris la parole et 99 amendements ont été proposés.